Shop Mobile More Submit  Join Login
About Deviant Member xXNatsukazeXxFemale/France Recent Activity
Deviant for 3 Years
Needs Premium Membership
Statistics 12 Deviations 703 Comments 2,187 Pageviews

Newest Deviations

Groups

Activity


UTOPIA V2 : SHEHERAZADE by xXNatsukazeXx
UTOPIA V2 : SHEHERAZADE

FOR :iconutopiarp: :iconutopiarp:

[P]rénom : Sheherazade
[S]exe : Féminin
[A]ge : 27 ans (son corps est bloqué à ses 22 ans) [Née un 30 Juillet]
[T]aille : 1m70

[P]oids : 56kg

[R]ace : Elue

[C]onte/Légende (si élu): Les Mille et Une Nuits

[C]lan : Ydalir
[R]ang : Capitaine

[P]ouvoir(s) :

1) Création d’Or.

Tout est résumé : Sheherazade a la capacité de produire de l’Or, et de modifier sa forme à son bon vouloir. Elle est également capable de changer son épiderme en or, ce qui lui permet de résister à de nombreux chocs. Le seul souci est qu’une protection totale la fatigue et l’alourdit, la rendant donc plus lente et plus vulnérable.

2) Contrôle de l’électricité.

Ici encore, tout est résumé, et en plus, ce n’est pas bien différent. Sheherazade est capable de « créer » de l’électricité et de réguler son intensité selon différents facteurs (fatigue, environnement alentour, blessures…). Le corps humain étant conducteur de courant, Sheherazade peut donc s’en servir comme arme, bien que cela la mette également en danger et puisse, à certains extrêmes, l’exposer à des risques d’électrocution.

 
[A]rme(s) : Une paire de dagues que Sheherazade a à la ceinture. Rapide, discret, efficace, si c’est manié avec brio. 

[P]ersonalité :
Orgueilleuse – Susceptible – Fidèle – Joyeuse - Protectrice

 

Le moins que l’on puisse dire sur Sheherazade est qu’elle est un peu ce que l’on appelle une tête brûlée : autrement dit quelqu’un qui va faire l’EXACT opposé de ce qu’une personne normale ferait pour se sortir de la merde, et ce, pour plusieurs raisons.
Pour commencer, parce qu’elle a un Orgueil énorme au possible. Pas « Orgueil » dans le sens « Arrogant », Sheherazade ne se vantera jamais clairement de ses qualités et ne les exagérera pas non plus. Elle fera juste comprendre par divers sous-entendus que tu as tort et elle a raison, et si ce n’est pas ça, ben… Ben non. C’est forcément ça. Il est en effet assez dur à la demoiselle de lui retirer une idée du crâne, et elle défendra toujours son point de vue, quitte à se disputer avec tout le monde. 
D’ailleurs, il est à noter que Sheherazade, c’est un volcan : il est EXTRÊMEMENT facile de la faire sortir de ses gonds. Et aussi très simple de se prendre une claque au passage grâce à ça. Et ses claques font mal. Bref, comme sous-entendu plus  haut et ici-même, la femme est très susceptible, et la moindre réflexion qui ne lui plaira pas peut la rendre plus piquante et plus hostile à votre égard. Si vous lui faites une énorme crasse, il est également possible qu'elle ait recours à la violence avec vous, mais disons qu'il y a... Un seuil à dépasser?  

Mais rassurez-vous : ce n’est pas une brute sans cerveau ni pitié non plus, hein… Si, je vous jure !

Si Sheherazade vous apprécie et qu’elle a de l’estime pour vous, elle vous aidera dans la mesure de ses moyens. Et si elle tient réellement à vous, vous pourrez être sûr qu’elle ne vous abandonnera jamais et qu’elle sera toujours à vos côtés. L’une des grandes qualités de Sheherazade, ça doit être ça : elle est fidèle à ceux qu’elle aime, peu importe la situation, peu importe les conséquences. Elle prendra toujours la cause de son proche, le défendra, le protégera et sera toujours là pour l’aider. Et cela s’applique à tout : Amitié, amour, idéaux. Elle est fidèle à ce qu’elle croît (parfois trop, ce qui peut renvoyer à son orgueil et à sa difficulté à admettre ses torts) et elle est fidèle à ceux en qui elle croit, ce qui fait qu’avoir Sheherazade de son côté est un avantage : vous serez toujours sûr d’avoir quelqu’un qui ne vous trahira pas, tant que vous réussissez à rester relativement haut dans son estime. Néanmoins, ne rêvez pas trop non plus : elle ne se laissera jamais écraser sous prétexte qu’elle est là pour vous. Sheherazade est parfois crue, trop même : si quelque chose ne lui plaît pas, elle vous le fera sentir. Et que ça vous plaise ou non, c’est le cadet de ses soucis.

Cette conviction sur ses idéaux donne à Sheherazade un atout : sa volonté. 
Cette croyance, que ce soit sur ses idéaux comme en ses proches, et son avis quasiment impossible à modifier lui donne la force de les défendre. Mettez vous en travers de sa route, et elle vous bottera les fesses avec une puissance cosmique en vous faisant littéralement comprendre que « vous fermez votre gueule, vous arrêtez de geindre, et lorsque vous serez en mesure de lui mettre la même branlée qu’elle vient de vous mettre, LA vous pourrez la ramener ». Vous pourrez vérifier si vous venez un jour à vous mesurer à elle et qu’elle arrive à prendre le dessus sur vous. Elle vous refera ce même speech mot pour mot.
Même si Sheherazade est une femme au caractère bien trempé, et à la volonté de fer, elle n'en est pas moins pour autant une femme qui sait se montrer douce, dévouée et à l'écoute des gens. Pouvoir rendre aux gens qu'elle aime le sourire est une chose qui lui plait, et c'est pour ça qu'elle essaiera toujours de vous faire rire, sourire, ou tout simplement cracher le morceau quand quelque chose vous mine le moral. Si à la fin, vous finissez par chasser le vilain cafard que vous aviez, alors pour elle, tous les moyens sont bons. 

Sheherazade est également quelqu’un d’extrêmement joyeux, malgré le contexte quasi-apocalyptique dans lequel elle est contrainte d’évoluer. Vous voyez la chanson de Baloo « Il en faut peu pour être heureux » ? Ben, ça s’applique à elle. Une bière, à manger, des amis, et un toit où passer la nuit, ça lui convient. Concernant son clan, Sheherazade prend son rôle de capitaine très à coeur, et fait toujours de son mieux pour seconder Fumi et l'alléger dans ses responsabilités de chef. Ce rôle de "bras droit" presque lui convient parfaitement. Rester dans l'ombre de quelqu'un est une situation qui a toujours convenu à la femme, aussi étrange que cela puisse paraître. 

 

[H]istoire :

 

Comme tout le monde, Sheherazade a commencé par naitre, au Moyen-Âge, dans la Capitale Impériale de Perse. Une demoiselle normale, me direz-vous. Des parents aimants, une petite sœur que l’on adore taquiner… Oui c’est normal ! Si l’on exclue le fait qu’il s’agisse là de la famille à la tête de l’Empire Perse.

Eh oui. Elle avait une chance sur des millions d’être l’héritière au trône perse, et ça lui était tombé dessus ! M’enfin, ce n’était pas particulièrement quelque chose qui empêchait Sheherazade de s’épanouir : elle avait eu une enfance heureuse, si ce n’est que sa mère est morte durant cette période là de sa vie. Elle était une enfant plutôt agréable, quoiqu’un peu turbulente, et très peu assidue à l’école, passant son temps à enquiquiner sa petite sœur et ses professeurs. Et devant son père, elle redevenait le petit ange qu’il avait vu naître. Une sale petite gosse, en somme, mais pas méchante.

Seulement, il y avait un souci : Sheherazade ne sortait jamais du palais où elle vivait. Et en grandissant, elle avait développé une certaine fascination et curiosité pour ce qui s’élevait hors de l’enceinte de la bâtisse : Que renfermait donc l’extérieure pour qu’on la contraigne à rester ici ? Est-ce que c’était horrible ? Ou merveilleux ?

Tant de questions qui venaient taquiner ses pensées, ses rêves… Si bien qu’elle commença alors à arrêter de rêver et décida de tenter le tout pour le tout : elle s’extirpa hors du palais et entama alors une exploration de la cité Impériale. Plusieurs sentiments la traversèrent : joie, excitation, désillusion, peur… 
Et pourtant, ce mélange incompréhensible de sensations la poussèrent à recommencer à découvrir chaque jour une nouvelle parcelle du monde extérieur, des multitudes de contes pour enfants aux astuces au marché pour arnaquer un peu le marchand… Et tant d’autres, jusqu’à ce que l’inévitable se produise : elle fut un jour en âge de se marier.

Sheherazade vécut relativement mal cette nouvelle période de sa vie : elle avait l’impression de n’être qu’un vulgaire cadeau que l’on échangeait pour un accord de paix avec le pays voisin. Juste « pour faire bien » et puis voilà. Plusieurs prétendants lui furent présentés. Sheherazade n’en accepta aucun, se servant toujours du pouvoir de « la petite fille qui est le trésor de son papounet chéri » pour trouver une excuse, ou un prétexte pour ne pas se marier. La jeune fille continua donc son petit manège, durant un certain moment, de certaines années. Alors que son père avait voulu la marier à ses 14 ans, à 16 ans, elle ne l’était toujours pas, et cela le tracassait. Mais il eut vite d’autres soucis à se faire : une épidémie venait de commencer à ravager l’empire, amenant la famine, la plupart des populations touchées étant paysannes. Son père fut le premier à intervenir, sa bonté le perdit, celui-là. Il fut également touché par l’épidémie, et éloigné de ses filles, pour éviter que les héritières ne soient contaminées. On ne les autorisa à le voir que lorsque le souverain ne fut sur son lit de mort. Il formula à ses enfants ses souhaits : de se marier, d’assurer la continuité de la lignée, et de régner avec sagesse.
Sans doute fut-ce le moment qui fit prendre conscience à Sheherazade qu’elle devait arrêter de jouer les petites capricieuses et assumer son rôle, tout simplement. 
Elle prit donc le sujet du mariage beaucoup plus au sérieux, étudiant le cas de chaque prétendant avec une méticulosité que l’on ne lui connaissait pas. Elle voyait quelle union était la plus bénéfique pour la prospérité de l’Empire, jusqu’à trouver ce qu’il lui fallait : un Sultan Arabe, visiblement deux fois plus vieux qu’elle, mais ce n’était là qu’un détail.

Il y avait seulement un problème : ce Sultan était… Jaloux. Pas jaloux gentil, jaloux « Les femmes sont toutes des traînées, je vais toutes les faire exécuter après les avoir épousées et dépucelées ». Et ça, bien sûr, ce n’était pas précisé sur le contrat de mariage. 
Sheherazade ne découvrit que le jour-même de son mariage à quel monstre elle avait décidé de donner son corps, son amour, et sa vie.

S’engagèrent alors les trois années les plus douloureuses de sa vie, sur les six années passées aux côtés de cet homme. Trois années dans la peur de voir sa tête rouler, trois années à se faire humilier, parfois publiquement, insulter, battre, sans protester, gardant sa haine et ses larmes au plus profond d’elle-même, jusqu’à ce que… Petit à petit, il ne s’adoucisse. Il cessa de battre Sheherazade, puis de l’humilier, et enfin de l’insulter, devenant galant, faisant petit à petit sa coure à son ancienne victime. La perse fut d’abord méfiante, puis, progressivement, sa garde baissa, elle devint plus douce, plus gentille envers l’homme qu’elle avait épousé, pourtant sans amour. Jusqu’à ce que finalement, ils ne tombent amoureux l’un de l’autre.
S’engagèrent après les dernières années de leur mariage, qui furent les plus heureuses : un couple uni, malgré les tempêtes qu’il avait traversé, des empires prospères… La seule chose à déplorer était l’absence d’héritier mais ça ils « y travaillaient ».

Tout s’annonçait parfait, dans un univers parfait, jusqu’à ce que des tensions ne se créer entre l’Empire et des royaumes voisins, avides de pouvoir et d’argent.
Shahryar (le mari de Sheherazade) organisa des négociations, secondé par son épouse.
Et puis… Tout alla si vite. Le poignard, le sang… Sheherazade. Morte. Poignardée en plein cœur, sauvant ainsi son époux.

 

Pourtant… Elle se sentit rouvrir les yeux quelques heures plus tard. Elle ne sentait ni la douleur du poignard, ni l’odeur du sang. Une simple sensation étrange, comme si elle venait de sortir d’une longue et douce torpeur. Puis elle comprit : elle avait été envoyée à Utopia. Dans la Zone Royale. … Mais… Pourquoi ? Qu’est ce qu’elle venait foutre ici ?
Son arrivée dans ce pays inconnu, Sheherazade l’a plutôt mal vécue. La femme s’est d’abord enfermée chez elle durant des mois, refusant sa nouvelle condition d’élue, ainsi que de tourner la page. Et au fur et à mesure, elle apprit à s’ouvrir aux autres, grâce notamment à Amaterasu et à Fumi. Elle apprit à découvrir Utopia, se fit des connaissances, des amis… Tout s’enchaîna si vite.
Puis durant les évènements où les élus ne furent plus affectés à la protection d’Utopia, ce fut le début d’une nouvelle ère sombre : les Nexius prenaient le dessus, plus forts, plus intelligents, plus nombreux. 5 années passèrent, 5 années où l’on voyait la domination des Nexius et le nombre de victimes croître en flèche.
Durant ces 5 ans, Sheherazade, qui avait pourtant acquis en douceur et en maturité, vit tout ses progrès moraux s’envoler, pour revenir à ses bonnes vieilles habitudes de bourrine moyenne-âgeuse. Tu veux survivre ? Cogne. Tu veux manger ? Frappe. Tu veux un toit où dormir ? Cherche. C’est avec ces moyens ne volant pas bien haut que Sheherazade a réussi à garder la tête sur les épaules au cours des 5 dernières années et à botter le cul des Nexius sur sa route. C’était  bien rustre, venant d’une princesse, mais ça fonctionnait, après tout. Sauf moralement.
La perse voyait ses espoirs de retrouver ses amis en vie diminuer un peu plus chaque jour, chaque heure, chaque minute, et même chaque seconde. Il arrivait même qu’elle en pleure des nuits, tant la pression de la survie dans le sang et des questionnements sur l’existence de ceux que l’on aime était grande. Oh, bien sûr, il restait des survivants, là n’était pas la question, seulement… Ca n’était pas pareil. Elle ne s’attachait pas, et ne s’attacherait probablement jamais à eux avec autant d’acharnement qu’à ses anciens camarades. Quand elle venait à les perdre, elle se ralentissait pour les enterrer convenablement, leur accordait une minute de silence, et reprenait sa route. C’est tout.

Sauf qu’une nuit, où elle avait trouvé refuge auprès d’autres survivants, elle apprit qu’une rumeur courrait : les Fondateurs se feraient maintenant tous mutuellement la guerre, et des clans se formeraient probablement tous autour de ces derniers, et que les anciens élus s’allieraient à eux, dans leur petite querelle.
Lorsque Sheherazade apprit, elle sortit de son refuge, sans prendre le temps de dire au revoir, trop heureuse de la nouvelle qu’elle n’avait put perdre son temps en salutations : Ils étaient en vie ! Ils avaient survécu ! Probablement tous !

A cet instant, et pour la première fois depuis le début du chaos, elle sentit son cœur léger comme une plume, comme si on venait de lui retirer un immense boulet des pieds.

Et elle reprit sa route, explorant Utopia, jusqu’à les trouver enfin. Tous. Et surtout… Fumi. Elle était là, sa meilleure amie, et pourtant, elle lui paraissait maintenant une inconnue, tant elle paraissait plus mature, et autoritaire qu’auparavant… Mais Fumi restait Fumi : Sheherazade rejoignit donc son amie aux champs de bataille.


[A]utres :

 
- Sa vue a commencé à baisser. Elle alterne entre les lunettes et les lentilles...
- Elle déteste le combat à distance. Elle est extrêmement forte au corps-à-corps et au maniement des armes blanches (lance et dagues en particulier).
- Elle est tatouée à 2 endroits différents. Le premier est sur la partie gauche de sa taille (descendant jusque sa hanche/cuisse gauche) et le dernier fait le tour de sa cuisse gauche. Ces 2 tatouages ressemblent à des tatouages maori.
- Sheherazade ne supporte pas que l'on s'en prenne à un enfant. Pour X raisons, mais la principale est qu'elle considère que les enfants sont trop purs pour que l'on lève la main sur eux, et surtout, ils représentent pour elle le futur d'Utopia. Elle pense que les enfants d'aujourd'hui seront les guerriers de demain, et que donc, ils doivent le plus possible vivre heureux et loin de la violence avant d'y entrer, de gré ou de force.


[R]elations :

HENRY JEKYLL : Un ex dégonflé. Ni plus, ni moins. Ah, et un menteur, aussi. 
EDWARD HYDE : Sheherazade apprécie la compagnie d'Edward, elle le trouve amusant même s'il est un peu violent dans sa façon de "jouer".
WILLIAM : SALE TROU DU CUL DE *censuré* (Evitez de la laisser avec William, pour la survie de l'un comme de l'autre.)
FUMI : Sheherazade est extrêmement proche de Fumi. Elle la considère comme sa meilleure amie, et l'a donc suivie sans la moindre hésitation à travers Ydalir. Elle la suit peut-être même trop...
LIAS : Bien qu'ils soient tous les deux partis sur de mauvaises bases, ils ont réussi à se réconcilier et s'entendent plutôt bien. Leurs relations sont plutôt amicales.
 
[P]hobies/peur :

- Sheherazade est aquaphobe. Si prendre son bain et sa douche ne la gêne pas du tout, ne lui parlez pas de l’emmener à la plage ou à la piscine. Encore que, rester sur le rebord, ça lui ira, mais n’espérez pas la voir aller dans l’eau. Cette peur de l’eau fait qu’elle ne sait quasiment pas nager, donc prévoyez une épuisette, sans compter qu’elle refusera de mettre les pieds dans un bateau…


[R]êve : Sheherazade n’a réellement aucun objectif précis mais si on devait en donner un, ce serait de retrouver l’Utopia d’antan et y vivre une vie paisible.

 [T]hème : Skip the Use – Nameless World : www.youtube.com/watch?v=OHXf7w…

 [N]ote de l'auteur : Je suis tellement heureuse de voir un tout nouveau groupe tout beau tout propre et qui sent la merguez >w<)9


[M]oyens de rp :
Je préfère RP par : 
- Skype
- Mail
- Forum

Eventuellement par :
- SMS
- Facebook

Sont à éviter :
- Notes
- Commentaires

 Merci infiniment à :iconaduvia: et à :iconlacrymoza: pour leur aide pour le montage! Vous gérez les filles ♥

Loading...
Bonjour la compagnie!
Ca fait un petit bout que je n'ai pas posté de journal... Ou même que j'ai pas posté tout courts, pour plusieurs raisons (ordi de merde, tablette en panne, ou tout simplement insatisfaite de mes travaux... Bref.)
Si je poste ce message, c'est pour annoncer que j'ai décidé de nettoyer de fond en comble ma galerie dA, et probablement la vider totalement.
En effet, je suis sur ce compte depuis bientôt 4 ans, et en fouillant ma galerie, je me suis rendue compte que je trouvais la plupart de mes productions laides, manquant de techniques, de soin... Bref : un travail de sagouin. C'est pourquoi j'ai pris la décision de la vider totalement et de sérieusement me mettre à faire des choses dont je serai fière, et pas dont j'aurai honte dans quelques mois à peine. C'est purement égoïste et orgueilleux, et j'assume totalement ce choix : j'aimerai juste avoir le plaisir de parcourir ma galerie et de pouvoir me dire que je suis fière d'avoir fait tel ou tel dessin lorsque je le verrai, ou même que cela me rappelle tout simplement de bon souvenirs. 

Enfin bon, bref : un grand ménage d'Automne s'impose dans cette galerie, qui en a bien besoin.
Sur ce, bye!
Bonjour la compagnie!
Ca fait un petit bout que je n'ai pas posté de journal... Ou même que j'ai pas posté tout courts, pour plusieurs raisons (ordi de merde, tablette en panne, ou tout simplement insatisfaite de mes travaux... Bref.)
Si je poste ce message, c'est pour annoncer que j'ai décidé de nettoyer de fond en comble ma galerie dA, et probablement la vider totalement.
En effet, je suis sur ce compte depuis bientôt 4 ans, et en fouillant ma galerie, je me suis rendue compte que je trouvais la plupart de mes productions laides, manquant de techniques, de soin... Bref : un travail de sagouin. C'est pourquoi j'ai pris la décision de la vider totalement et de sérieusement me mettre à faire des choses dont je serai fière, et pas dont j'aurai honte dans quelques mois à peine. C'est purement égoïste et orgueilleux, et j'assume totalement ce choix : j'aimerai juste avoir le plaisir de parcourir ma galerie et de pouvoir me dire que je suis fière d'avoir fait tel ou tel dessin lorsque je le verrai, ou même que cela me rappelle tout simplement de bon souvenirs. 

Enfin bon, bref : un grand ménage d'Automne s'impose dans cette galerie, qui en a bien besoin.
Sur ce, bye!

AdCast - Ads from the Community

Friends

Comments


Add a Comment:
 
:iconkawaii797:
Kawaii797 Featured By Owner Jun 6, 2014  Hobbyist Digital Artist
YOU'VE BEEN HUGGED!! *Hug*
SpreadSpread the DA love around! (you can copy and paste this message on their userpage!)
RULES:
1- You can hug the person who hugged you!
2- You -MUST- hug 10 other people, at least!
3- You should hug them in public! Paste it on their page!
4- Random hugs are perfectly okay! (and sweet)
5- You should most definitely get started hugging right away!
Send This To All Your Friends, And Me If I Am 1.
If You Get 7 Back You Are Loved!
1-3 you're bad friend
4-6 you're an ok friend
7-9 you're a good friend
10-& Up you're loved

d'habitude je ne fait pas les tags mais dès que cela parle de hugs je ne peux pas m'en empecher sorry eve
Reply
:icondesiderata-girl:
desiderata-girl Featured By Owner Mar 30, 2014  Student Traditional Artist
merci pour le fave !
Reply
:iconxxnatsukazexx:
xXNatsukazeXx Featured By Owner Mar 30, 2014
De rien ^^
Reply
:iconreinasolo:
ReinaSolo Featured By Owner Mar 11, 2014
Bon Anniv' !
Reply
:iconxxnatsukazexx:
xXNatsukazeXx Featured By Owner Mar 11, 2014
Merci :D
Reply
:iconpklcha:
pklcha Featured By Owner Feb 23, 2014  Student General Artist
hey there~merci pour le fav~
Reply
:iconxxnatsukazexx:
xXNatsukazeXx Featured By Owner Feb 23, 2014
De rien o/
Reply
:iconpklcha:
pklcha Featured By Owner Feb 23, 2014  Student General Artist
:glomp:
Reply
:iconxxnatsukazexx:
xXNatsukazeXx Featured By Owner Feb 23, 2014
GIMME A HUG ♥
Reply
:icondesiderata-girl:
desiderata-girl Featured By Owner Dec 7, 2013  Student Traditional Artist
MERCI POUR LE WATCH :iconbunnyloveplz: 
Reply
Add a Comment: